Une courte histoire du Burlesque

La divine Joséphine BakerC'est vers le début des années 1900 que les numéros de type Burlesque américain arrivent en France, même si l'on ne trouve pas encore de nom exact approprié à ceux-ci.

Les cabarets Parisiens et Bordelais créent des revues et les présentent. Ainsi vont naître les spectacles dont les lieux vont devenir mondialement connus, comme Les Folies Bergères, par exemple.

Pendant ce temps, de l'autre côté de l'Atlantique, le Burlesque se développe et des icônes naîssent, Joséphine Baker, Anna Held pour les plus célèbres. Le jazz résonne aux États-Unis et de nombreux Bands jouent dans des clubs, accompagnant sur scène les danseuses.

Puis la seconde guerre mondiale éclate et ces revues sont un peu mises aux oubliettes. Seuls les touristes (encore aujourd'hui), amateurs de ces spectacles, remplissent les salles.

Betty Page, la reine des Pin-UpsViennent ensuite les années 50. Le Rock'n'Roll naît et les Pin-ups seront associées à ce style musical jusqu'à nos jours. D'autres icônes apparaissent alors et resteront dans l'histoire, comme Dixie Evans mais surtout la fabuleuse Bettie Page, avec sa beauté, son sourire ravageur et ses numéros espiègles. Elle deviendra aussi "the Queen of Bondage".

Les années 70-80 ont estompé le Burlesque, jusqu'à l'éteindre.

C'est en 1990 que le New Burlesque prend vie, avec la troupe The Velvet Hammer, qui remettra au goût du jour cet art d'effeuillage dans un style bien à part. La troupe regroupera diverses performeuses avec chacune leurs traits physiques et styles artistiques bien à elles.

‘Tourné’ de Mathieu AmalricLes dernières années ont vu apparaître d'autres artistes internationales aux shows fabuleux, dont la très médiatique Dita Von Teese.

La France regorge aussi de danseuses aux talents magiques, comme Sugar Da Moore qui ouvre la première école d'Effeuillage dans la capitale et nous fait rêver par ses numéros envoûtants.

L'été 2010 placera sans doute le Burlesque en tête d'affiche, grâce au film “Tournée” de Mathieu Amalric, qui contribuera, espérons-le, à redonner à cet Art ses lettres de noblesses et, aux Artistes, la juste reconnaissance qui leur est dûe.

Kiss School of Burlesque
Sherry BB, directrice de la Kiss School of Burlesque